PHOTO DU JOUR

New piece up in NY! (Corner of great jones and Bowery), here is Maria story: Growing up, I never told anyone I was undocumented. I lived in current fear of sharing my status with anyone - what would they think of me? Would law enforcement find me and then deport me? It wasnt until l met other undocumented youth that empowered me to come out of the shadows and proudly state, I am undocumented and unafraid. Current political times have created a lot of uncertainty for the undocumented community, but I have committed myself to empower others to speak their truth, and to live their life to the fullest, regardless of their status. Maria Praeli, de Peru, vivo en Washington, D.C. 25 aos Si, @mariaprael Thanks @luigerman @maybetakao @luanasaltiel @marc @jkscatena @joshuabgeyer

HORIZONTAL, première exposition solo de JR à New York City

3 jui 2018 - 01:24

JPour sa première grande exposition en galerie depuis son arrivée aux États-Unis en 2011, JR propose Horizontal.

Dans cette l’exposition, tout est horizontal : le mouvement des grues qui déplacent les containers, la mer sur laquelle on imagine voir naviguer le bateau, les trains qui se déplacent le long des murs, la table du pique-nique, la barrière sur laquelle s’appuie Kikito, et même les plaques de quadrichromie qui s’alignent l’une derrière l’autre pour construire une image.

« Le vertical, c’est la hiérarchie, la chute ou l’ascension, les barreaux d’une prison. L’horizontal, c’est l’équilibre, c’est le repos et l’amour, c’est un objectif lointain. A travers les notions de voyage, d’exil, de traversée, je cherche cet horizontal harmonieux, sociable et prometteur. » dit JR

Avec ses trains électriques et son immense bateau, JR évoque le voyage sous l’angle du jeu et de l’enfance. Des petits trains électriques circulent sur des lignes pour y créer, comme par accident, des visages qui disparaissent après un bref instant. Des grues chargent et déchargent des containers dont la juxtaposition forme un regard. Sur la façade de la galerie, au cœur du Lower East Side, un individu géant installé sur une structure en échafaudage, observe l'intérieur du bâtiment. Il veut peut-être rejoindre ceux qui y sont déjà et jouer avec les trains électriques.

Et c’est toujours de jeu dont il est question quand les regards de personnes différentes et parfois opposées se superposent sur des feuilles de verre.

JR présente également des grandes œuvres qui reprennent le procédé d’impression des affiches publicitaires, rappelant que son travail s’exprime essentiellement par des performances in situ et que les pièces qu’il présente en galerie sont des souvenirs ou des publicités de ces moments.

Et il poursuit l’idée qu’il avait initiée en 2011 en révélant comment il imprimait et collait ses images en grand format. Ici, il lève le voile sur le processus qui précède la création d’une installation extérieure. Il présente également les plaques de quadrichromie qui sont utilisées pour l’impression des « billboards ».  « C’est avec ces plaques de couleurs vives que sont imprimées les images. Même celles qui nous renvoient à des situations inquiétantes sont composées avec des rouges, jaunes et bleus lumineux et gais. Chacune de ces couleurs est indispensable à la constitution d’une image. » explique JR.

Avec de nouveaux types d’œuvres, JR explore des territoires tout en restant fidèle à son approche qui consiste à poser des questions au travers d'installations artistiques.

L'œil géant collé le toit de la galerie est celui de Mayra, une « Dreamer », visible uniquement depuis le ciel de New York, ville de tous les rêves et de tous les possibles - une apparition horizontale dans la ville symbole de la verticalité.

28 juin – 17 août, 2018
PERROTIN 130 Orchard Street, New York, NY 10002

Plus d'images ci-dessous

Share/Save

Le Refettorio Paris - Un restaurant solidaire

20 mar 2018 - 21:21

 

 

Le très talentueux chef Massimo Bottura a ouvert un restaurant place de la Madeleine à Paris, Le Refettorio Paris. Le concept est de transformer des ingredients provenant de surplus alimentaire en bons repas. Le Refettorio Paris n’est pas seulement un projet de charité, mais surtout et avant tout un projet culturel. JR a créé une installation artistique dediée au lieu.

Share/Save

JR à l'Armory Show 2018

20 mar 2018 - 21:02

Invité par l'Armory Show, “So Close” de JR,  présenté par Artsy et Jeffrey Deitch à l'entrée de Pier 94, nous accueille avec une rangée d'immigrés qui attendent. Cette image archivée d'Ellis Island a été actualisé avec les portraits des Syriens que JR a pris au camp de réfugiés Zaatari.  

Share/Save

AMOR FATI - CARTE BLANCHE A JR

19 mar 2018 - 22:21

AMOR FATI est la nouvelle installation de JR au J1, in Marseilles. L'endroit porte l’histoire des migrations qui ont façonné la ville. Pour des centaines de personnes, ces quais de débarquement à Marseille sont un lieu d'arrivé, et plus encore, un lieu de recommencement. L’installation détourne la fonction de pont d’embarquement ou de débarquement de la passerelle, qui devient le module de passages à emprunter, d’un départ vers l’inconnu. Amor Fati, « l’amour du destin », est une référence au travail intérieur que chaque voyageur doit entreprendre lorsqu’il quitte son point de départ. Et au fur et à mesure que l'installation se dégrade, chaque personne se souvient de l'existence d'une destination commune... 

Share/Save

NOMINATION AUX OSCARS!

19 mar 2018 - 22:04

JR et Agnès Varda ont voyagé à travers la France à la rencontre des habitants locaux dont ils ont pris les portraits géants. Bien qu’ils aient plus d’un demi siècle d’ écart, Varda et JR révèlent le quotidien de ces gens à travers le pouvoir de l’image et du documentaire. Leur film, VISAGES VILLAGES a été nominé pour un Oscar dans la catégorie « meilleur documentaire 2018 ».

Share/Save

Welcome to Casa Amarela !

21 déc 2017 - 21:25

JR et Mauricio Hora, photographe local et historien de Morro da Providência, la première favela du Brésil, installe la Casa Amarela en 2009 après le projet de JR "Women are Heroes." La Casa Amarela est une résidence culturelle située en haut de la favela de Rio de Janeiro la plus ancienne qui sert de centre culturel pour ses habitants. L’espace est utilisé pour proposer des activités autour de l’art, l’éducation et la culture – des ateliers artistiques, des cours de théâtre, capoeira, danse, yoga, photographie, et de langue... La Casa Amarela est ouverte tous les jours au résidents, qui viennent après l’école ou le travail pour laisser parler leur âme artistique et créative. Les artistes du monde entier peuvent utiliser cet espace pour donner un cours aux jeunes de la communauté.

Share/Save

MIND THE GAP

20 déc 2017 - 21:51

 

A l’invitation du Château La Coste, JR a créé pour le pavillon Renzo Piano une illusion d’optique à l’apparente simplicité, mais dont le procédé relève de la prouesse technique.
Cependant fidèle à ses précédents travaux, JR continue de jouer avec les échelles pour mieux perdre le regard du spectateur.

Share/Save

 Un picnic géant à la frontière du Mexique et des Etats-Unis

17 oct 2017 - 16:44

Le 8 octobre, lors du dernier jour de l'installation de JR à la frontière du Mexique et des Etats-Unis, il a organisé un picnic géant des deux côtés de la barrière. Kikito, sa familles et des centaines d' invités sont venus des deux pays pour partager un repas en ce point de rencontre. Ils se sont réunis autour des yeux d'un rêveur (la moitié du côté américain, l'autre du côté américain) pour manger la même chose, partager la même eau, apprécier la même musique... L'espace d'un instant, on a oublié le mur de séparation...

Plus à propos du projet: 

The Washington Post: https://www.washingtonpost.com/news/
CNN: http://www.cnn.com/2017/10/10/us/border-wall-picnic-trnd/
TIME Magazine: http://time.com/4977283/artist-stages-picnic-on-us-mexico-border/

Share/Save

JR à Tecate

12 sep 2017 - 00:55

JR a inauguré la semaine dernière une installation en échafaudages du côté mexicain de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. L'oeuvre est vsiible depuis le côté américain de la frontière. Une immense image de Kikito, un petit garçon d'un an, regarde malicieusement au-dessus du fameux mur.

Si vous êtes en Californie, allez voir avant le 2 octobre 2017: l'endroit exact; bit.ly/JRinTecate

More about the project
in the New York Times : https://www.nytimes.com/2017/09/07/arts/design/jr-artist-mexico-border-wall.html
and the New Yorker: https://www.newyorker.com/news/as-told-to/the-artist-jr-lifts-a-mexican-child-over-the-border-wall

Share/Save

Visages Villages, un film de Agnès Varda et JR

28 juin 2017 - 22:07

Visages Villages qui a remporté le prix L'Oeil d'Or du meilleur documentaire au festival de Cannes 2017, sort en salles en France aujourd'hui. 
Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général, et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager, les exposer.
Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air.
Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, de tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec le camion photographique (et magique) de JR. Hasard des rencontres ou projets préparés,ils sont allés vers les autres,les ont écoutés, photographiés, et parfois affichés.
Le film raconte aussi l’histoire de leur amitié qui a grandi au cours du tournage, entre surprises et taquineries, en se riant de leurs différences. 

Share/Save