Retour à la Caverne, Acte I

Paris, France

2023

Retour à la Caverne - Acte I, 6 septembre 2023, 8h20, Palais Garnier, Opéra de Paris ©JR 

Retour à la Caverne - Acte I, Paris, France, 2023

Dans le cadre des travaux de restauration du Palais Garnier, l'Opéra national de Paris a invité l'artiste JR à habiller les échafaudages recouvrant ce temple de la danse et de la musique. Pendant tout le mois de septembre 2023, la façade du monument s’est transformée en une vaste caverne s’ouvrant sur un passage de roches et de lumière.

Retour à la caverne s’inscrit dans la continuité du travail de JR qui a notamment mis en place des œuvres monumentales aux abords de sites emblématiques tels que le musée du Louvre, l’esplanade du Trocadéro, les façades du Palais Farnese à Rome ou encore du Palais Strozzi.  Chaque installation est une invitation pour les spectateurs à changer leur perspective.

Tout comme un libretto d'opéra, la transformation du Palais Garnier faite par JR s’est déroulée en deux actes.

Le premier acte faisait allusion aux codes romantiques du XIXème siècle mais aussi aux grands décors scéniques d‘opéras de Berlioz ou Wagner, les éléments d’architecture de Napoléon III semblaient pris dans un double mouvement temporel. Les ruines renvoyaient les monuments parisiens à leur propre fragilité tout en interrogeant leur caractère éternel, alors que les échafaudages, qui servaient physiquement de support à cette installation, rappelaient la permanente reconstruction de l’ouvrage.

En remontant l'Avenue de l'Opéra, les visiteurs étaient conviés à se plonger dans cet univers géologique évoquant les origines du chant et de la danse dans la Grèce antique. Jusqu'au VIe siècle av. J.-C., les festivités grecques célébrant les dieux se déroulaient dans des grottes. À travers la construction - le creusement de grandes stalles et gradins - ces célébrations ont migré vers les villes, donnant ainsi naissance au théâtre.

L'installation du Palais Garnier incitait les spectateurs à retrouver un romantisme inspiré du monde naturel. La grotte invitait les spectateurs à y jeter un coup d'œil, évoquant l'allégorie de la caverne de Platon - un lieu où la sortie conduit à la connaissance et à la compréhension du monde.

Pendant quatre nuits en septembre, la grotte a pris vie à travers des projections sur la Place de l'Opéra. Les projections étaient ouvertes à tous gratuitement et comprenaient des œuvres telles que Les Bosquets de JR ; L'oiseau de feu de Maurice Béjart ; Boléro de Maurice Béjart ; un extrait des Contes d'Hoffmann de Jacques Offenbach, dirigé par Robert Carsen ; Brise-lames de Damien Jalet ; un extrait du Parc d'Angelin Preljocaj ; Die Grosse Fuge d'Anne Teresa de Keersmaeker ; un extrait de La Traviata de Giuseppe Verdi, dirigé par Simon Stone; The Art Of Not Looking Back de Hofesh Shechter ; et un extrait des Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau, dirigé par Clément Cogitore. 

En novembre, le Palais Garnier a fait un bond significatif dans le temps avec l'Acte II de Retour à la caverne.

Retour à la Caverne - Acte I, Palais Garnier, Opéra de Paris, 2023 © JR

Retour à la Caverne - Acte I, Palais Garnier, Opéra de Paris, 2023 © JR

Retour à la Caverne - Acte I, Palais Garnier, Opéra de Paris, 2023 © JR

Retour à la Caverne - Acte I, Palais Garnier, Opéra de Paris, 2023 © JR

Retour à la Caverne - Acte I, Palais Garnier, Opéra de Paris, 2023 © JR

Retour à la Caverne - Acte I, Palais Garnier, Opéra de Paris, 2023 © JR